PROBLEMATIQUE DE LA FORMATION DES EXPERTS COMPTABLES EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO " EN SIGLE RDC"

  • Therese TSHELA MUKENGE Université Marien N’Gouabi

Résumé

Quiconque gagne sa vie que ce soit sur un chantier de construction, dans une exploitation agricole, dans une usine, travaille dans un secteur de l’économie qui a des caractéristiques techniques économiques et sociales qui lui sont propres.

De ce fait, le niveau de vie et de la rémunération de chacun en dépendent. Faut-il signaler que les crises économiques et politiques ont précipité l’humanité entière, voire la population africaine dans une paupérisation monstre et dans une situation de sous-emploi prononcé ? Ainsi les objectifs tels que le développement économique et social et l’épanouissement personnel demeurent illusoires.

On déplore actuellement que la plupart des finalistes qui terminent leurs études universitaires, en RDC par exemple, ne soient pas immédiatement opérationnels, car nombreux sont ceux qui pensent qu’ils n’ont pas pu acquérir tout au long de leur formation une véritable pratique professionnelle.

Cette situation est d’autant plus préoccupante du fait que le système éducatif congolais n’est plus en mesure de mettre à la disposition des employeurs des produits finis qui répondent véritablement à leurs besoins.

Pour ce qui est de la formation des Experts-Comptables, il est important de s’y pencher pour quelques raisons d’abord :

  • Tenir compte de la profession des Experts-Comptables qui doit avoir l’encadrement légal des professionnels de la comptabilité.
  • Les Experts-Comptables formés en RDC doivent trouver facilement des débouchés après leur
  • La filière des Experts-Comptables doit être organisée par les différentes universités officielles du

Les normes internationales en matière de normes professionnelles doivent être respectées et appliquées et les Experts-Comptables doivent être dotés d’un ordre professionnel des Experts-Comptables, parce que l’absence d’un Ordre professionnel répondant aux normes et aux exigences de la profession comptable telles que préconisées par l’International of Accountants « IFAC » en sigle, a valu à la RDC  des critiques et observations de la part de la communauté financière internationale qui l’a placée au banc des accusés en matière de transparence financière et de bonne gouvernance. La méconnaissance de l’utilité sociale de ce savoir dans le pays, fait qu’il n’y’ait pas beaucoup de débouchés dans ce secteur. Pour éviter le déphasage des bénéficiaires de cette formation par rapport au marché de l’emploi, la création d’une institution habilitée à former des experts comptables et le recours à l’approche par compétences comme modèle de formation, s’avèrent requis.

Publiée
2018-06-16
Rubrique
Articles